BYD, la lente fabrique d’un rêve

Plus d’un an après la signature d’un protocole d’accord avec le Chinois BYD pour la construction de plusieurs usines au Maroc, aucune ne s’est concrétisée par un accord définitif. Le projet de développer la mobilité de demain s’inscrit-il déjà dans la lignée des grandes annonces qui demeurent lettre morte ? Enquête. Quatorze mois se sont…